Blog

Hôtel des sœurs Papin

Oui j’avais annoncé cet article il y a… Oh presque 6 mois je crois? Peut-être plus! Mais je suis toujours en retard et on ne se refait pas! Quoiqu’il en soit voici la visite de l’hôtel des sœurs Papin!
Ce n’est pas le lieu dont la recherche m’a donné le plus de fil à retordre mais je n’ai pas moins apprécié la visite de cet hôtel perché dans une petite ville. Le lieu n’est pas caché sans pour autant qu’il soit très évident à distinguer et même si on n’est bien évidemment pas invité à rentrer.

C’est un complexe hôtelier abandonné depuis quelques années, et hormis quelques dégradations qui ne sont pas toujours du meilleur goût, tout est resté comme on l’avait laissé. Les fiches de paye des employés sont encore là, les équipements des chambres de même que les décorations diverses.

Ce n’est pas un endroit spécialement dangereux à explorer car les bâtiments sont en très bon état, s’agit juste principalement de faire gaffe où l’on met les pieds car le lieu ayant vraisemblablement été utilisé par quelques joueurs de softair (assez bien organisés pour avoir laissé un plan du complexe, en ce sens je les remercie ça m’a évité de me perdre plus que je ne me suis déjà perdue… 9 bâtiments bordel!), il y a des billes un peu partout sur le sol.

Comme je le disais, tout est là: cuisines, salle de réception, de conférence (que je n’ai pas pu voir, on m’a intercepté mais j’y reviendrai plus loin), cuisine, chambres, sanitaires, salle de sport, de squash, piscine, chambres froides, réserve, bureaux administratifs, tables, chaises, photocopieurs, saunas, bar bref… Cet hôtel a été abandonné certes, mais aussi déserté!
Ce fut une très longue exploration, 5 kilomètres de marche selon mon smartphone… Répétitive car beaucoup de bâtiments dortoirs, mais pour le reste je me suis régalée. La totalité d’un bâtiment est « condamné » car inondé, mais il reste parfaitement praticable, quant à l’extérieur, le manque d’entretien des espaces verts offre un spectacle tout à fait atypique au travers des baies vitrées qu’il y a absolument partout, mais je vous laisse découvrir tout ça dans la vidéo.

Pour terminer, comme je le disais je n’ai pas pu visiter la salle de conférence car quelques personnes m’ont informé que l’hôtel avait été racheté par une société (à confirmer) et que je cite je n’avais rien à faire ici alors qu’ils embarquaient sans pression une armoire. Ouaip… Mais je sais pas qui vous êtes les gars, aucun panneau n’indique ni l’interdiction d’accès ni qu’il s’agisse d’une propriété privée et, j’ai pas dit mon dernier mot ^^.
Je laisse ici la vidéo, vous pouvez également découvrir le reportage photos au bout de ce lien.


(avant qu’on me demande, oui, après avoir bataillé un petit moment pour l’attraper, l’oiseau qui l’on voit cafouiller dans la verrière à 2min15 a été sorti dehors et même qu’il était super content! lol).
Pour terminer, j’en parle pas souvent mais si vous souhaitez vous abonner à la newsletter du blog et être informé(e)s des nouvelles publications, le formulaire est juste à côté.
A bientôt les gens!

Rurex session 2017-2

C’est au bout d’un petit chemin aussi abandonné que le reste que ce château du 18ème s’est dévoilé doucement. Autant le lieu n’est pas difficile à trouver, autant j’ai quand-même eu l’impression à ce moment là de découvrir le saint Graal!
Abandon et incendie n’ont pas eu raison de sa majesté, c’est d’ailleurs un lieu qui m’a tellement plu que j’y suis retournée depuis. Au milieu de nulle part, on n’entend que quelques volets qui claquent au rythme du vent et les cris des rapaces qui nichent dans ce qui reste des murs intérieurs. Intérieurs ou presque puisque que la toiture n’est plus, de même que la majorité des planchers qui constituaient jadis les étages. De fait, la flore a rejoint la faune au cœur du bâtiment, donnant lieu à un spectacle somptueux.
Les murs porteurs sont encore debout, tout comme un reste d’ascenseur (le lieu ayant a priori été transformé en camp de vacances avant d’être abandonné), mais seul le sous-sol est accessible ou presque. Beaucoup de débris jonchent le sol même s’il serait plus juste de dire que ce dernier n’est constitué que de débris en tous genres, rendant l’exploration délicate voire carrément chaotique. Une poignée de pièces est cependant en très bon état et la façade est quant à elle quasiment intacte, magnifiquement travaillée avec des détails superbes.
En regardant les photos que j’avais faites lors de la première exploration et que je partage avec vous aujourd’hui, je me suis rendue compte que je n’avais absolument pas réussi à rendre justice à la grandeur du lieu et que je n’étais pas réellement arrivée non plus à capter l’atmosphère si particulière qui se dégage de ce château. C’est fort dommage, mais j’espère que vous apprécierez ce que vous allez voir, quant à moi j’y retournerai, c’est certain!
Visitez la galerie
Pour completer les photos je vous laisse également la vidéo.


A très bientôt!

Rurex session 2017-1

L’urbex, il était temps que je m’y remette et bien que cela fasse environ 15 ans que j’explore des lieux abandonnés je n’avais pas encore eu l’idée d’en faire une galerie… Ou peut-être que si, mais dans des temps trop reculés pour que je m’en souvienne clairement.
En attendant que j’aille mettre le nez dans mes archives pour retrouver les photos de mes premières explorations, voici une des dernières en date qui s’est déroulée dans une maison abandonnée, et pour une reprise, c’était plutôt sympa!

Bien à l’abri des regards derrière de grands arbres, à moins d’être tuyauté (ce qui fut pour une fois mon cas), difficile d’imaginer trouver une maison abandonnée en si bon état par ici, car à part quelques joueurs d’airsoft et une armée d’oiseaux, peu de gens ont l’air de s’y être aventurés depuis quelques années.
La bâtisse reste relativement grande, pas mal d’escaliers en plus ou moins bon état mais praticables, menant à des étages dont les sols voudraient bien s’écrouler parfois, et une terrasse avec une vue imprenable sur une campagne magnifique.
Tout est d’époque, parfois pas de bien loin, même si la maison en elle-même est définitivement plus vieille que les objets laissés par les derniers occupants.
Sur ce, je vous laisse découvrir ce que j’en ai ramené, et je vous retrouve très vite pour la suite de mes explorations!

GENESIS 8

Un passage rapide pour vous informer de la mise en ligne de ma dernière exposition GENESIS 8 que je vous invite à aller visionner dès maintenant.

Comme tous les ans vous pouvez acquérir un ou plusieurs tirages en édition limitée sur le shop, en sachant que cette année ils sont également tous disponibles en tirages d’art.
Pour toute demande d’information complémentaire, n’hésitez pas à me contacter directement.
Enjoy :).

A&K Coiffure – Découverte du salon

La visite en vidéo du salon de coiffure mixte et barbier A&K Coiffure dont vous trouverez les coordonées en bas de page.