Rurex session 2017-2

C’est au bout d’un petit chemin aussi abandonné que le reste que ce château du 18ème s’est dévoilé doucement. Autant le lieu n’est pas difficile à trouver, autant j’ai quand-même eu l’impression à ce moment là de découvrir le saint Graal!
Abandon et incendie n’ont pas eu raison de sa majesté, c’est d’ailleurs un lieu qui m’a tellement plu que j’y suis retournée depuis. Au milieu de nulle part, on n’entend que quelques volets qui claquent au rythme du vent et les cris des rapaces qui nichent dans ce qui reste des murs intérieurs. Intérieurs ou presque puisque que la toiture n’est plus, de même que la majorité des planchers qui constituaient jadis les étages. De fait, la flore a rejoint la faune au cœur du bâtiment, donnant lieu à un spectacle somptueux.
Les murs porteurs sont encore debout, tout comme un reste d’ascenseur (le lieu ayant a priori été transformé en camp de vacances avant d’être abandonné), mais seul le sous-sol est accessible ou presque. Beaucoup de débris jonchent le sol même s’il serait plus juste de dire que ce dernier n’est constitué que de débris en tous genres, rendant l’exploration délicate voire carrément chaotique. Une poignée de pièces est cependant en très bon état et la façade est quant à elle quasiment intacte, magnifiquement travaillée avec des détails superbes.
En regardant les photos que j’avais faites lors de la première exploration et que je partage avec vous aujourd’hui, je me suis rendue compte que je n’avais absolument pas réussi à rendre justice à la grandeur du lieu et que je n’étais pas réellement arrivée non plus à capter l’atmosphère si particulière qui se dégage de ce château. C’est fort dommage, mais j’espère que vous apprécierez ce que vous allez voir, quant à moi j’y retournerai, c’est certain!
Visitez la galerie
Pour completer les photos je vous laisse également la vidéo.


A très bientôt!

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone